ASSOCIATION SPORTIVE MUSAU : site officiel du club de foot de STRASBOURG - footeo

Montpellier dans la lumière

13 mai 2012 - 23:25

L'Equipe.fr

Montpellier dans la lumière

Au terme d'un match tendu, Montpellier arrache la victoire sur la dernière action face à Lille (1-0) et garde trois points d'avance sur le PSG. Un nul à Auxerre, relégué, lui suffira le week-end prochain pour être sacré.

Montpellier garde trois points d'avance (AFP)

Montpellier garde trois points d'avance (AFP)
Il était si loin, 90 minutes durant, et le voilà si proche. Le premier titre de champion de l'histoire de Montpellier ne tient plus qu'à un fil, très fin. De la largeur d'un point, à ramener le week-end prochain d'un déplacement à Auxerre, sans doute démobilisé par sa relégation déjà entérinée. Vainqueurs de Lille au bout du suspense, à la 4e minute des arrêts de jeu (1-0), les Héraultais ont sûrement éteint les sourires sur les visages des joueurs parisiens, qui se voyaient déjà jouer une sacrée finale le week-end prochain après leur brillant succès contre Rennes dimanche (3-0). Plus de sourire à Paris, non, et guère plus de suspense non plus. Les mines réjouies, c'est à la Mosson, où les hommes de René Girard sont désormais assurés de disputer la Ligue des champions, qu'il faut désormais les chercher.

Dans un stade plongé dans la pénombre à la pause suite à une panne d'électricité, la lumière a diablement tardé à venir sur les visages montpelliérains. A la 90e +4, Karim Aït-Fana, enfant du club, a délivré son camp d'une reprise victorieuse, après une chevauchée fantastique d'Olivier Giroud. Et la lumière fût. Le flash, après un match tendu au possible par l'enjeu de ce choc au sommet, où des Montpelliérains nerveux ont longtemps décidé, un peu contre-nature, d'attendre la faute adverse pour piquer en contres. Mais pour cela, il faut éviter d'être maladroit devant le but adverse et dans ce genre de match, la tension tue l'attention.
L'éclair de Giroud et Aït-Fana, récompense logique d'une équipe héraultaise qui a su se montrer la plus dangereuse dans l'ensemble.Un pied bien placé qui s'ouvre trop (Saihi, 23e ou Yanga-Mbiwa, 64e), une frappe qui s'envole (Cabella, 75e), un mauvais choix (Pedretti, 30e), et le panneau d'affichage reste bloqué. Une superbe parade de Landreau sur une tête de Giroud (54e) ou une frappe croisée de Cabella (61e), Jourdren à l'arrêt sur un superbe coup-franc d'Hazard (68e), et dans chaque camp, on respire. Jusqu'à cette 94e minute fatidique où Lille, encore à l'attaque pour jouer la gagne et garder une infime chance de conserver son titre, perd la balle. La suite, c'est donc l'éclair de Giroud et Aït-Fana, récompense logique d'une équipe héraultaise qui a su se montrer la plus dangereuse dans l'ensemble. L'Hexagoal attendait sagement dans une antichambre de la Mosson au cas où Montpellier serait sacré. Après moult suspense, sa date de remise est reportée. Mais c'est bien le nom du MHSC qui a le plus de chances d'y être gravé.
A.-S.BOURDET

Commentaires

Aucun événement